MEXIQUE

Alliance de tous les attraits du Mexique, ce voyage à travers le Yucatan et les Chiapas nous a permis de découvrir une culture quasiment intacte. Entre des eaux transparentes des plages de Bacalar, des réserves naturelles protégées à la faune la flore spectaculaires comme Rio Lagartos, entre des cénotes tels des oasis perdues dans le désert et ou encore temples parties historiques provenant de l’héritage des Mayas uniquement accessible après un voyage en pirogue, nous ne nous sommes pas ennuyés.

Welcome to

MEXIQUE

LES SITES HISTORIQUES

 

 

Il existe énormenent de temples au Mexique mais je pense que celui qui m'a le plus marqué fut le site maya de Yaxchilan. Aux confins du Chiapas, dans une boucle de la rivière Usumacinta, l’ancienne cité maya est accessible uniquement par lancha (pirogue à moteur). On se sent l’âme d’un aventurier en explorant ce site magique, les éléments sont remarquables, les élégantes crêtes faîtières et les toits mansardés supportent un décor modelé en stuc, on y découvre un nombre impressionnant de monuments sculpturaux (linteaux, stèles, autels, escaliers hiéroglyphiques), sur lesquels sont narrés les hauts faits d’armes et divers rites de la vie cérémonielle. On peut également admirer la représentation d’une femme comme acteur principal dans un rituel, ce qui est presque inconnu dans l’art monumental Maya, quel que soit le site. 

La cité connut son âge d’or entre 700 et 800 sous le règne de la dynastie Jaguar. Perdue dans une jungle luxuriante peuplée d’oiseaux et de singes hurleurs, la découverte de cet environnement fascinant fut un réel privilège.

SABLE BLANC

 

Nirvana d'eau azurée, la Riviera Maya compte parmi ses plages les plus belles du Mexique. Au rendez-vous, plus de 130km de plages d'une beauté à couper le souffle. Dans ce décor idyllique, on ne cesse de se réjouir d'être là, entourée de magnifiques couleurs, d'un verre à la main et d'un soleil lumineux.

Néanmoins, c'est le coeur serré que nous nous apercevons que plusieurs de ces plages se trouvent envahies par des algues. Cette dernière semble être une vraie plaie pour ce paysage magnifique... Full de mexicains n'hésitent pas à se retrousser les manches pour chaque jour les enlever et les déposer loin de là. En effet, leur décomposition aspire l'oxygène de l'eau et leur traînée sombre bloque la lumière du soleil, éliminant la vie marine. Tout l'écosystème naturel qui donne cette incomparable couleur turquoise à la mer des Caraïbes se retrouve donc en danger... Des entreprises sont également touchées et se mobilisent comme Le Sargaboat, bateau construit par une équipe de Québécois, prêts à affronter Dame Nature. "La mission écologique du projet m’intéressait beaucoup, raconte l’un d’eux, Cyril Paciullo. L’idée de nettoyer toutes les plages qu'on voit polluées tous les ans, c’est vraiment intéressant." Une entreprise, Le nettoyeur des océans (The ocean cleaner), a été également enregistrée au Québec... 

Nous espérons de tout coeur que ces projets avancent et arrivent à pallier ce désastre écologique, tant pour le plaisir des yeux, que pour la santé de notre belle planète !

LES CENOTES

 

 

Nous avions hâte de découvrir les cenotes, ces formations géologiques en forme de puits ou de grotte qu’on peut trouver un peu partout à travers la péninsule du Yucatan. La péninsule est en effet un vaste réseau de rivières souterraines dans lesquelles la population maya s’approvisionnait en eau autrefois. Aujourd’hui, le sol s’étant dérobé à plusieurs endroits, les accès ont été commercialisés permettant ainsi aux visiteurs de découvrir ces sources d’eau en mouvance. Certains sont sous forme de grotte, d’autres à ciel ouvert, comme des lacs. Et on n’aurait pas pu rêver mieux pour commencer leur exploration qu’avec les cenotes de Cuzama, à environ 1h en voiture de Mérida. Pourquoi ? Parce que non seulement les cenotes sont très différents des autres déjà visités mais l’expérience pour s’y rendre fait partie de l’aventure. Nous qui aimons les endroits non touristiques et authentiques nous étions servi ! Créé par une coopérative touristique on se retrouve sur les terrains de l’ancienne hacienda de Chunkanán. On utilise ici l’ancien système de rails servant à l’époque à transporter l’henequén sur le vaste terrain pour aller d’un cenote à l’autre (environ 20 kilomètres aller-retour). La charrette, tirée par une mule, avec un guide-accompagnateur hispanophone, vous fera vivre toute une visite. La balade dans la forêt tropicale sur ce transport peu commun est plutôt loufoque, mais à faire absolument !

LAS COLORADAS

 

 

Rio Lagartos est un village de pêcheur entre mer et lagunes, on s’y sent très vite à l’aise grâce à la quiétude du village. On y vient surtout pour découvrir cette fameuse réserve naturelle en bateau. Entre les eaux du Golfe du Mexique et de la mer des Caraïbes, votre guide, qui est souvent un pêcheur connaissant les eaux de Rio Lagartos comme sa poche, vous emmènera voir ce que l’endroit a de plus beau. N’ayez pas peur de “ne rien voir” car il a l’oeil et vous verrez tous les animaux que vous êtes venus découvrir. Ecarquillez bien les yeux pendant ces 3h de voyage ou faune et flore ont tout prévu pour vous enchanter. Honnêtement nous avons pu voir pas mal d'espèces : crocodile, flamants roses... Mais il faut absolument prévoir un appareil photo avec un très bon objectif !! 

Et oui vous aviez bien lu, à Rio Lagartos se trouve un lac rose, garanti 100% naturel et sans colorant. Ce phénomène est dû au fait que cette partie de la mer est fermée, un peu comme un lac. Chargé en sel et en sédiments, le lac prend donc naturellement cette couleur rose bonbon assez bluffante. Les flamants roses qui s’y sont insatllés rendront l’endroit encore plus haut en couleur.

LE CHIAPAS

 

Le Chiapas est un des états de la République Mexicaine les plus riches en débit hydrométrique. Une étude du gouvernement Mexicain a démontrée qu’en 2001 le Chiapas fournissait plus de 51 % de l’énergie hydroélectrique du pays. C’est en partie dû à la construction de nombreux grands barrages dans les années 1970. Cette région dispose également d’une biodiversité exceptionnelle, par sa topographie, ses différents climats, et surtout par son point de convergence avec les deux biodiversités du nord et du sud. La zone protégée abritant la faune et la flore d’Agua Azul est située au centre du Chiapas, entre les villes de San Cristobal et de Palenque. C’est aussi un lieu magique disposant de nombreuses cascades aux eaux turquoise, à faire pâlir les eaux des Caraïbes.

En effet, les roches sont calcaires et contiennent une forte dose de carbonate de calcium et d’hydroxide de magnésium qui créent comme un dépôt clair au fond de ces piscines naturelles. Quand la lumière pénètre dans l’eau, elle filtre toutes les couleurs, sauf le bleu qui arrive au fond et se reflete de nouveau à la superficie, donnant ces belles nuances de turquoise : magnifique ! 

© 2019 by MANON BARBETTE.

  • Noir LinkedIn Icône
  • Instagram